De la nécessité de conserver les liens du mariage entre l’homme et la femme !

Suivez JCSR.church

Lire la suite du texte :  » De la nécessité de conserver les liens du mariage entre l’homme et la femme !  » (version PDF)

Le mariage est une institution divine, dès la création de l’homme Dieu a mis à ses côtés la femme, afin qu’il constitue la paire inséparable. Il y avait les couples d’animaux, et Dieu fit une compagne pour l’homme.

Donc l’homme doit être accompagné d’une femme dans la vie. Et non pas une femme, d’une femme ou un homme, d’un homme. Ces dernières choses sont des abominations. Ce ne sont pas des choses de Dieu, cela vient des nations corrompues.

Ce que Dieu fit au commencement, c’est de donner une femme à l’homme et de sacraliser cet acte par le mariage qui scelle dans les sociétés humaines la volonté de Dieu de pourvoir chaque homme d’une femme.

Comme le dit l’adage, chacun trouve chaussure à son pied, chacun trouve sa moitié, ou encore chacun trouve son âme sœur. Pourquoi cela est-il si important ? Car un homme sans sa femme ne serait-être complet, c’est comme un œil sans sa pupille. Séphora était la pupille de Moïse. Moïse n’a été un homme accompli, qu’en étant marié à sa première femme Séphora, la chaussure à ses pieds, sa moitié, son âme sœur, sa pupille.

Et Dieu destine à chaque homme son âme sœur féminin, sa pupille pour l’œil. En vérité, il n y a qu’une âme sœur féminin pour l’homme et inversement. Même si l’homme a plusieurs épouses et plusieurs conquêtes, ce que je déconseille.

Il n’a qu’une seule véritable âme sœur, avec qui Dieu bénit pleinement le couple formé de l’homme et la femme qui le constitue. En parlant des âmes sœurs véritables, nous avons : Ève pour Adam, Sarah pour Abraham, Rebecca pour Isaac, et disons Rachel pour Jacob puisque c’était sa favorite. Ruth femme de Boaz, Bathsebah femme d’Urie, puis du Roi David par forçage de la volonté divine, ce qui impliqua la colère de Dieu et la perte du premier enfant du couple.

Dans le cas de David, cela est d’autant plus grave, qu’il a volé l’âme sœur d’une autre personne, et qu’à cause de la convoitise qui créé la corruption dans le monde il fit ce qui est mal aux yeux de l’Éternel en faisant assassiner Urie pour avoir Bathsebah sa femme, après la mort d’Urie, David prend officiellement Bath-sebah comme femme, elle devient la mère du futur Roi Salomon.

Mais comme Dieu, après la repentance, ne retire pas la bénédiction à son serviteur, la bénédiction est passée tout de même par le Roi Salomon. Ainsi en a décidé Dieu. Donc, le mariage est une institution venant de Dieu, et doit être observé et respecté à ce titre. Nous avons vu dans les rappels ci-dessus que les âmes sœurs féminins sont choisies par Dieu et données à ses serviteurs et à ses fils.

Il leur donne la meilleure femme au monde, pour leur personne, pour qu’elle soit à leurs côtés, afin que tout leur réussisse. Salomon dit à ce propos qu’une vertueuse femme est une couronne pour son mari. Proverbe 12.4 « Une femme vertueuse (*1) est la couronne de son mari, mais celle qui fait honte est comme la carie dans ses os (*2) ».

Par ailleurs, Paul dit que l’homme n’est rien sans l’amour, bien sûr sous toutes ses formes, qui donne la charité. Mais premièrement, l’homme n’est rien sans l’amour dans le couple, pour l’homme et la femme qui se veulent complets, en étant UN, en tant que mari et femme. Et ces lignes de 1 Corinthiens 13 sont importantes à plus d’un titre. Et nous remplacerons volontairement, en esprit et en vérité, le mot charité par amour qui est plus accessible à tous en terme de compréhension.

Lire la suite du texte :  » De la nécessité de conserver les liens du mariage entre l’homme et la femme !  » (version PDF)

Copyright © All Rights Reserved to JCSR.Church & JCSR.FR

Suivez JCSR.church

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

<< Change Language