Protéger les enfants des églises, des hommes mauvais !

Suivez JCSR.church

Protéger les enfants des églises, des hommes mauvais !

Matthieu 18.5-9

« Gardez-vous de mépriser un seul de ces petits; car je vous dis que leurs anges dans les cieux voient continuellement la face de mon Père qui est dans les cieux. »
Mais, si quelqu’un scandalisait un de ces petits qui croient en moi, il vaudrait mieux pour lui qu’on suspendît à son cou une meule de moulin, et qu’on le jetât au fond de la mer.
Si ta main ou ton pied est pour toi une occasion de chute, coupe-les et jette-les loin de toi; mieux vaut pour toi entrer dans la vie boiteux ou manchot, que d’avoir deux pieds ou deux mains et d’être jeté dans le feu éternel. Et si ton œil est pour toi une occasion de chute, arrache-le et jette-le loin de toi; mieux vaut pour toi entrer dans la vie, n’ayant qu’un œil, que d’avoir deux yeux et d’être jeté dans le feu de la géhenne. »

L’Éternel, notre Dieu, est le Dieu de miséricorde qui prend soin des faibles et des malheureux, la veuve, l’orphelin, l’indigent et l’étranger.

La Parole de l’Éternel notre Dieu, notre Créateur, notre Père est claire, celui qui fait du mal à un enfant commet un acte odieux pour lequel il sera sévèrement puni.

« Mais, si quelqu’un scandalisait un de ces petits qui croient en moi, il vaudrait mieux pour lui qu’on suspendît à son cou une meule de moulin, et qu’on le jetât au fond de la mer. »

Un enfant, par définition, est faible parce que vulnérable. Il n’est pas en mesure de se défendre des agressions du monde, c’est pourquoi il demeure sous l’autorité et la protection de ses parents naturels, tant qu’il est mineur et supposé ne pas pouvoir se confronter au monde des adultes.
Un enfant est par définition, un être pur et innocent et doit avoir, aussi longtemps que possible, des pensées pures et innocentes d’enfant, tout au long de son enfance.

Matthieu 19.14-15

« Et Jésus dit: Laissez les petits enfants, et ne les empêchez pas de venir à moi; car le royaume des
cieux est pour ceux qui leur ressemblent. Il leur imposa les mains, et il partit de là. »

Les parents des enfants sont les premiers garants de cet état. Ensuite vient l’école avec les encadrants, puisque c’est là que les enfants passent le plus clair de leur temps. Ensuite viennent encore tous les lieux de loisirs et d’apprentissages: (centres de loisirs, centres sportifs, centres religieux, centres d’apprentissages des arts etc.).

Toutes les personnes qui ont une autorité sur les enfants ( les parents, les encadrants) ont une responsabilité morale et pénale vis-à-vis des enfants dont ils sont responsables. Ils sont responsables de leurs intégrités physiques, morales et mentales. Ils leurs doivent une protection contre toutes les agressions de de la vie, de quelques natures qu’elles soient.

Les adultes ne doivent pas exposer les enfants à certaines situations incompatibles avec leurs âges et leur état d’esprits, en omettant que les enfants sont de faibles créatures, parce qu’ils sont innocents et « purs ».

Les adultes ne doivent pas avoir des attitudes équivoques et déplacées en présence, et sur les enfants. Les adultes doivent voir les enfants comme étant des enfants et ne pas projeter sur eux des fantasmes liés à leurs déviances d’adultes aux cerveaux malades !

Dans un monde dominé par le multimédia, les adultes ne doivent pas exposer les enfants aux visionnages de médias inappropriés, afin que les enfants demeurent le plus longtemps possible des enfants. Il en va de même pour certains jeux vidéo ultras violents et aux thèmes ultras violents pour la sensibilité d’un enfant : meurtres, vandalismes et violences diverses.

Pour diverses raisons, bon nombre d’adultes n’obéissent pas à ces règles élémentaires pour la bonne éducation des enfants. Et leurs choix délibérés d’exposer les enfants aux violences multiples et variées entraînent des conséquences sur le développement de petits êtres immatures qui ont parfois des pensées d’adultes coincés dans des corps d’enfants, on a tous déjà été en présence d’enfants qui semblaient pressés de grandir tant ils singeaient les adultes en attitudes et en actes.

Les adultes ont une grande responsabilité à l’égard des enfants. Ils se doivent de tout faire afin que ceux-ci demeurent des enfants. Car l’enfance est un état de grâce durant lequel l’individu, le futur adulte est façonné, corps, cœur et âme. D’ailleurs, les enfants sont le futur de l’homme, ce sont les enfants d’aujourd’hui qui font et sont les femmes et les hommes de demain.

Et c’est à ce moment précis, pendant l’enfance, que le malin vole les vies de nos jeunes sœurs et frères ! C’est là qu’il essaie de semer ses mauvaises graines en chacun.
C’est jeune, lorsque nous sommes vulnérables et fragiles qu’il essaie de nous éloigner un peu plus de l’Éternel, en notre Dieu, notre Père ! En nous donnant de mauvaises habitudes de vie, en nous faisant prendre de mauvais chemins, et en nous faisant répondre aux mauvaises sollicitations qui appauvrissent nos vies et qui rendent ternes nos vies alors que celles-ci devraient briller.

Ce premier préambule est pour dénoncer et protester contre les actes de pédophilie au sein de l’église des hommes, ainsi qu’au sein de toutes les institutions qui encadrent les enfants.

Il est vrai qu’au-delà des institutions il s’agit d’hommes et de femmes qui ont une responsabilité et une autorité directe sur les enfants sur qui ils pratiquent des actes abominables.

Ces personnes sont comme des tortionnaires qui après une journée passée à torturer des gens de la façon la plus barbare, rentrent paisiblement chez eux jouer les pères et mères aimants auprès de leur famille.

Quant aux prêtres qui commettent ces actes horribles, ils cachent derrière des sourires aimables et derrière leurs soutanes pour commettre le mal et l’irréparable dans la vie des nombreux enfants. Et c’est tout à fait abominable et scandaleux.

Souvent, ces gens ne sont pas « soupçonnables » et jouissent d’un capital confiance assez important, tant ils savent se camoufler comme tous prédateurs.
Ces prédateurs sexuels sont inspirés par le diable et ils ont en eux les vices et péchés que Dieu condamne fermement.

Et ces gens ne devraient objectivement pas se réclamer de l’église de Jésus-Christ, ils n’appartiennent pas à Jésus-Christ, car ils font tout ce que Dieu interdit, ainsi que toutes les choses qui sont des abominations devant Dieu, ils font tout ce que Dieu déteste.
Ils font du mal aux enfants et commettent une violence extrême contre eux. Ces prêtres ont des vies scandaleuses et abominables. Ils ont leur maître et ce n’est pas l’Éternel, Jésus-Christ et l’Esprit Saint !

Ces prédateurs sexuels ont choisi leurs camps en l’heure âme et conscience, la soutane est pour eux un leurre pour tromper les parents et les enfants de leurs paroisses, qui sont les pauvres victimes de leurs esprits déréglés. Ce sont des loups ravisseurs déguisés en agneau.

Et je sais que Dieu ne peut pas les exhausser, et s’ils obtiennent des miracles, ces miracles ne viennent pas du Seigneur l’Éternel des armées.

Pour commencer ces gens devraient mettre fins à leurs hypocrisies et se marier s’ils en sentent le besoin, comme le dit Paul, s’il y a des luttes dans leurs êtres concernant le mariage ou le célibat, il faut que ces gens cessent d’être hypocrites et se marient, s’ils en sentent le besoin. Le mariage est une bonne institution devant Dieu. Dieu n’a jamais obligé aucun de ses serviteurs à vivre dans le célibat, pour la consécration le célibat est bien, mais n’est pas une obligation stricte pour servir et suivre Jésus-Christ, d’ailleurs apôtres de Jésus-Christ devaient sûrement être mariés.

(1 Corinthiens 7.8-9)

« A ceux qui ne sont pas mariés et aux veuves, je dis qu’il est bien pour eux de rester comme moi.
Mais s’ils ne peuvent pas se maîtriser, qu’ils se marient, car il vaut mieux se marier que de brûler de
désir. »


Jésus-Christ explicite la condition de l’homme vis-à-vis de la femme et inversement, ainsi que les différents cas de célibats :

(Matthieu 19.1-12)

« Lorsque Jésus eut fini de prononcer ces paroles, il quitta la Galilée et alla dans le territoire de la Judée, de l’autre côté du Jourdain.
De grandes foules le suivirent, et là il guérit les malades.
Les pharisiens l’abordèrent et, pour lui tendre un piège, ils lui dirent: «Est-il permis à un homme de divorcer de sa femme pour n’importe quel motif?» Il répondit: «N’avez-vous pas lu que le Créateur, au commencement, a fait l’homme et la femme et qu’il a dit: C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère et s’attachera à sa femme, et les deux ne feront qu’un ?
Ainsi, ils ne sont plus deux mais ne font qu’un. Que l’homme ne sépare donc pas ce que Dieu a uni.» «Pourquoi donc, lui dirent-ils, Moïse a-t-il prescrit de donner une lettre de divorce à la femme lorsqu’on la renvoie ?»
Il leur répondit: «C’est à cause de la dureté de votre cœur que Moïse vous a permis de divorcer de vos femmes; au commencement, ce n’était pas le cas.
Mais je vous le dis, celui qui renvoie sa femme, sauf pour cause d’infidélité, et qui en épouse une autre commet un adultère, [et celui qui épouse une femme divorcée commet un adultère].»
Ses disciples lui dirent: «Si telle est la condition de l’homme vis-à-vis de la femme, il vaut mieux ne pas se marier.»
Il leur répondit: «Tous ne comprennent pas cette parole, mais seulement ceux à qui cela est donné. En effet, il y a des eunuques qui le sont dès le ventre de leur mère, d’autres le sont devenus par les hommes, et il y en a qui se sont faits eux-mêmes eunuques à cause du royaume des cieux. Que celui qui peut comprendre comprenne.»

Quant aux comportements contre nature, homosexualité, pédophilies etc. et autres adultères, il faut que ces gens quittent la soutane. Par rapport aux mauvais esprits qui les habitent, ils ne peuvent enseigner sans avoir des pensées impures et déréglées. Imaginez un pasteur homosexuel, qui fantasmerait sur les hommes ou sur les enfants de l’assemblée de Dieu, quel scandale ! Il y en a qui fantasment déjà sur les femmes de l’assemblée de Dieu, qui sont leurs sœurs, c’est déjà un scandale, mais cette forme est encore plus scandaleuse et abjecte !
Ces gens doivent se faire délivrer, se soigner et assister afin d’abandonner leurs vices. Et leurs présences dans l’église de Jésus-Christ n’est pas sans conséquence sur l’assemblée de Jésus-Christ, ils doivent vraiment être de bonne foi pour continuer à fréquenter l’assemblée de Jésus-Christ. À mon sens ils doivent âprement manifester le désir de changer pour continuer à fréquenter l’église de Jésus-Christ, c’est spirituel, les esprits mauvais doivent être vaincus ou chasser de l’église de Jésus-Christ. La question est de savoir dans quelle mesure ces individus peuvent être sauvés ? Toutefois le Seigneur le peut. Pour mieux appréhender notre attitude à l’égard de ces « malades spirituels » prenons en exemple ce passage de Paul :

(1 Corinthiens 5.7-13)

«Purifiez-vous [donc] du vieux levain afin d’être une pâte nouvelle, puisque vous êtes sans levain.
En effet, Christ, notre agneau pascal, a été sacrifié [pour nous].
Célébrons donc la fête, non avec du vieux levain, le levain du mal et de la méchanceté, mais avec les pains sans levain de la pureté et de la vérité.
Je vous ai écrit dans ma lettre de ne pas entretenir de relations avec ceux qui vivent dans l’immoralité sexuelle.
Je ne parlais pas d’une manière absolue des gens de ce monde qui vivent dans l’immoralité ou sont toujours désireux de posséder plus, voleurs, idolâtres; autrement, il vous faudrait sortir du monde. En fait, ce que je vous ai écrit, c’est de ne pas entretenir de relations avec quelqu’un qui, tout en se disant votre frère, vit dans l’immoralité sexuelle, est toujours désireux de posséder plus, idolâtre, calomniateur, ivrogne ou voleur, de ne pas même manger avec un tel homme.
Est-ce à moi, en effet, de juger les gens de l’extérieur? N’est-ce pas ceux de l’intérieur que vous devez juger?
Les gens de l’extérieur, Dieu les jugera. Chassez le méchant du milieu de vous. »

La Parole de Dieu est claire concernant les enseignants, les encadrants, les dirigeants et ses représentants sur terre et dans son église, ils doivent être irréprochables aux yeux des brebis et du monde extérieur. Ils doivent être exemplaires, concernant les enfants, ils leurs doivent protections, assistances, et amour pur et désintéressés selon le cœur de Jésus-Christ en toute piété, leurs pensées et leurs actes doivent être irrépréhensibles devant Dieu, devant les hommes et devant le diable, car l’ennemi cherche à les faire chuter et toutes les occasions sont favorables pour le diable. Le cœur des serviteurs de Jésus-Christ doit être extrêmement pur. C’est pourquoi Paul dit ces choses à leurs sujets :

(1 Timothée 3.1-16)

« Cette parole est certaine: si quelqu’un aspire à la charge de responsable, c’est une belle tâche qu’il
désire.
Il faut donc que le responsable soit irréprochable, fidèle à sa femme, sobre, réfléchi, réglé dans sa
conduite, hospitalier, capable d’enseigner.
Il ne doit pas être buveur, violent [ni attiré par le gain], mais au contraire doux, pacifique et désintéressé.
Il faut qu’il dirige bien sa propre maison et qu’il tienne ses enfants dans la soumission et un entier
respect . En effet, si quelqu’un ne sait pas diriger sa propre maison, comment prendra-t-il soin de
l’Eglise de Dieu? Il ne doit pas non plus être un nouveau converti, de peur qu’aveuglé par l’orgueil il
ne tombe sous le même jugement que le diable.
Il faut enfin qu’il reçoive un bon témoignage de la part des gens de l’extérieur, afin de ne pas tomber
dans le discrédit et dans les pièges du diable.
Les diacres eux aussi doivent être respectables, n’avoir qu’une parole et ne pas s’adonner à la
boisson ni être attirés par le gain. Ils doivent garder le mystère de la foi avec une conscience pure.
Qu’on les mette d’abord à l’épreuve et qu’ils exercent ensuite leur ministère, s’ils sont sans reproche.
De même, les femmes doivent être respectables, non médisantes, sobres, fidèles en tout.
Les diacres doivent être fidèles à leur femme et bien diriger leurs enfants et leur propre maison. En effet, ceux qui ont bien rempli leur service gagnent l’estime de tous et une grande assurance dans la foi en Jésus-Christ. Je t’écris cela avec l’espoir de te rejoindre bientôt. Cependant, si j’ai du retard, tu sauras ainsi comment il faut se conduire dans la maison de Dieu qui est l’Eglise du Dieu vivant, pilier et soutien de la vérité. »

L’une des choses les plus scandaleuse et révoltante au sein des églises des hommes, c’est le fait que les pervers et prédateurs sexuels d’enfants soient couverts par certaines institutions et par certaines personnes influentes au sein de ces institutions humaines. Pour des motifs divers, ces criminels en soutanes ne sont pas destitués, révoqués, jugés et condamnés. Bien souvent, on les change de paroisses et d’un certaine, ces criminels en soutanes sont protégés, alors que les vies de leurs victimes sont détruites. Il faut savoir que les enfants victimes d’abus sexuels, ont non seulement été violentés physiquement, moralement et mentalement, mais aussi spirituellement. Car, par ces actes ignobles, téléguidés par le malin, les enfants victimes, perdent foi en l’église et s’en éloignent, bien souvent ils perdent aussi la foi en Dieu, par la faute du malin.
Les pédophiles, par leurs actes, mettent dans les enfants des esprits démoniques, ils mettent dans les enfants des esprits que Dieu exècre : L’esprit de pédophilie qui pervertit et fait du mal aux enfants, l’esprit d’homosexualité, l’esprit d’adultère, l’esprit de mort et de mal être. Ce sont des vies que le malin récupère après les avoir détruites.
Mais Dieu dans sa miséricorde et dans sa bonté fait grâce et sauve, nos frères et sœurs qui ont été victime de criminels qui s’en prennent aux enfants qui ont leur ange devant l’Eternel.

Ce qui est certain, c’est que, si la justice des hommes est inopérante et inefficace, celle du Dieu vivant Jésus-Christ, sera juste et sans pitié à l’égard des pédophiles, des pédophiles en soutanes et autres violents, ils seront éternellement tourmentés dans l’étang de feu et de souffre qui ne s’éteint pas, au nom de Jésus-Christ !
Prions le Seigneur Jésus-Christ, afin qu’Il protège les enfants des personnes mauvaises et perverses qui veulent leurs faire du mal dans l’église et en dehors de l’église. Prions le Seigneur Jésus-Christ Roi, afin qu’Il éloigne des enfants tout esprit malin, ainsi que toutes personnes que le malin utilise pour ruiner la vie de nos jeunes sœurs et de nos jeunes frères. Prions le Seigneur Jésus-Christ Roi, afin que les institutions diverses que fréquentent les enfants (écoles, églises, centres d’activités et de loisirs, colonies de vacances, etc.) soient des lieux saints, avec des personnes saines d’esprits pour les encadrer. Prions le Seigneur Jésus-Christ afin que tous ceux qui ont des pratiques perverses et criminelles vis-à-vis des enfants soient dénoncées, jugées et sanctionnées pour leurs fautes et péchés sur la terre comme dans le Ciel, au nom de Jésus-Christ Seigneur Roi, Amen !

Suivez JCSR.church

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please reload

Please Wait

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Nous utilisons des cookies pour offrir une fonctionnalité supérieure et pour améliorer votre expérience sur notre site Web. Découvrez comment nous utilisons les cookies et comment vous pouvez les contrôler dans notre politique de cookies. L’utilisation continue de ce site indique que vous acceptez cette politique.

Fermer