Le mariage

Suivez JCSR.church

Jeunes gens mariez vous! Soyez fidèle à Dieu, et au sein de votre couple! Faites alliance avec Dieu, et partagez vos alliances, en tant que mari & femme!

Des yeux pleins d’amours, un regard plein d’amours, et vie heureuse! Jeunes gens marriez-vous! Le mariage est sacré. L’institution du mariage est sacré devant Dieu! Une source de bénédictions découle de cet acte divin. Les écluses du Ciel s’ouvrent pour les mariés. Si les époux sont continuellement fidèles et sincères, l’un avec l’autre, et obéissants et aimants, envers Dieu.

Si vous voulez recevoir les bénédictions de Dieu, et être véritablement heureux,
jeunes hommes, demandez à Dieu la femme de votre vie. Jeunes femmes demandez à Dieu l’homme de votre vie. Accomplissez ainsi la volonté de Dieu.
« Et l’homme quittera son père et sa mère, et formera avec sa femme une seule chair. »

Certes, il est difficile à notre époque de trouver la bonne personne, mais jeunes gens, demandez à Dieu! Comme pour tous vos besoins, demandez à Dieu de combler les vides de vos vies! Si vous faites cela, dans la patience, et l’obéissance, Dieu vous donnera, jeune homme, la femme parfaite, et l’homme parfait à la jeune femme, tout comme IL le fit pour tous ses serviteurs, et servantes. La Bible en atteste!

Ayons confiance et foi en Dieu, L’Éternel, et IL nous comblera de tout ce qui nous fait actuellement défaut!

Jeunes hommes demandez à Dieu, votre femme! Jeune femme, demandez à Dieu votre homme! Au Nom de Jésus-Christ, le Seigneur et Roi! Dieu le Père, vous l’accordera selon son dessein. Amen!

Le mariage est un don de Dieu pour l’Homme! L’épouse vertueuse est un don de Dieu pour l’Homme! Le mari vertueux est un don pour la femme!

Alors, rendons grâce à Dieu de cela! À cause de Jésus-Christ, à cause des noces de l’Agneau de Dieu qui épouse son Épouse, l’Église du Dieu vivant! Amen! Qu’il en soit de même, pour chaque homme, et chaque femme! Dans le nom saint et glorieux de Jésus-Christ ressuscité, le Seigneur et le Roi des rois, aux siècles, des siècles! Amen!

Une femme de valeur (Proverbes 31.10-31) Bible
Qui trouvera une femme de valeur? Elle vaut bien plus que des
perles.
Le cœur de son mari a confiance en elle, et c’est tout bénéfice pour
lui.
Elle lui fait du bien, et non du mal, tous les jours de sa vie. Elle se
procure de la laine et du lin et travaille d’une main joyeuse.
Pareille à un navire marchand, elle rapporte ses provisions de loin.
Elle se lève alors qu’il fait encore nuit, et elle donne la nourriture à
sa famille et ses ordres à ses servantes.
Elle pense à un champ, et elle l’achète. Avec le fruit de son travail
elle plante une vigne.
Avec la force en guise de ceinture, elle affermit ses bras.
Elle constate que ce qu’elle gagne est bon. Sa lampe ne s’éteint pas
pendant la nuit :
elle file elle-même la laine, elle tisse elle-même les habits.
Elle ouvre ses bras au malheureux, elle tend la main au pauvre.
Elle ne redoute pas la neige pour sa famille, car chacun y est habillé
de cramoisi.
Elle se fait des couvertures, elle a des habits en fin lin et en
pourpre. Son mari est reconnu aux portes de la ville, lorsqu’il siège
avec les anciens du pays.
Elle fait des chemises et les vend, et elle livre des ceintures au
marchand. La force et l’honneur, voilà ce qui l’habille. Elle rit en
pensant à l’avenir.
Elle ouvre la bouche avec sagesse et un enseignement plein de
bonté est sur sa langue.
Elle veille à la bonne marche de sa maison, elle ne mange pas le
pain de la paresse. Ses fils se lèvent et la disent heureuse, son mari
aussi, et il chante ses louanges : « Bien des femmes font preuve de
valeur, mais toi, tu leur es à toutes supérieure. »
La grâce est trompeuse et la beauté est illusoire; c’est de la femme
qui craint l’Eternel qu’on chantera les louanges.
Donnez-lui du fruit de son travail et qu’aux portes de la ville ses
œuvres fassent son éloge!

Le mari (Ephésiens 5.25-33)
Maris, aimez votre femme comme Christ a aimé l’Eglise. Il s’est
donné lui-même pour elle
afin de la conduire à la sainteté après l’avoir purifiée et lavée par
l’eau de la parole,
pour faire paraître devant lui cette Eglise glorieuse, sans tache, ni
ride, ni rien de semblable, mais sainte et irréprochable.
C’est ainsi que les maris doivent aimer leur femme comme leur
propre corps. Celui qui aime sa femme s’aime lui-même. En effet,
jamais personne n’a détesté son propre corps. Au contraire, il le
nourrit et en prend soin, tout comme le Seigneur le fait pour l’Eglise
parce que nous sommes les membres de son corps, [formés de sa
chair et de ses os].
C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, s’attachera à
sa femme, et les deux ne feront qu’un.
Ce mystère est grand, et je dis cela par rapport à Christ et à l’Eglise.
Du reste, que chacun de vous aime sa femme comme lui-même et
que la femme respecte son mari.

Suivez JCSR.church

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Please reload

Please Wait
<< Change Language