Que ferait le juste lorsque les fondements sont renversés?

Suivez JCSR.church

Psaume 11 Au chef des chantres. De David.

« C’est en l’Éternel que je cherche un refuge. Comment pouvez-vous me dire: Fuis dans vos montagnes, comme un oiseau? Car voici, les méchants bandent l’arc, Ils ajustent leur flèche sur la corde, Pour tirer dans l’ombre sur ceux dont le cœur est droit. Quand les fondements sont renversés, Le juste, que ferait-il? – L’Éternel est dans son saint temple, L’Éternel a son trône dans les cieux; Ses yeux regardent, Ses paupières sondent les fils de l’homme. L’Éternel sonde le juste; Il hait le méchant et celui qui se plaît à la violence. Il fait pleuvoir sur les méchants Des charbons, du feu et du soufre; Un vent brûlant, c’est le calice qu’ils ont en partage. Car l’Éternel est juste, il aime la justice; Les hommes droits contemplent sa face. » Version Louis Segond 1910

Que ferait le juste lorsque les fondements sont renversés?

Très bonne question qui me fait immédiatement penser à une discussion entre collègues autour d’une table où nous étions 5, 4 hommes et une femme et la discussion tournait sur ce que chacun ferait s’il trouvait un portefeuille remplie d’argent, disons plutôt une grosse mallette avec une quantité énorme d’argent, et de pièces d’identités. La plupart reconnurent qu’ils auraient gardé l’argent et rendu les pièces administratives et d’identités. Une personne, ( qui n’étais pas moi ), déclara qu’elle rendrait le portefeuille dans son intégralité, ce qui est juste et rare. Je souligne ici la force morale de cette personne. Dieu récompense toujours le juste et les ennemis du juste connaissent eux aussi sa justice. La justice du juste est aussi reconnu devant les hommes. Car celui qui est juste et intègre le sera en toutes choses et devant les hommes il sera récompensé pour cela.

Cette personne, si elle restitue la chose trouvée, ne pourra pas commettre en toute conscience un vol. Par conséquent elle sera jugée digne de confiance, devant les hommes, devant Dieu. Et elle aura de fait des responsabilités où la confiance et l’intégrité seront importantes. Car dans le monde, dans les affaires et le commerce, de telles qualités sont recherchées par les patrons, les partenaires, les clients etc.

Le comportement de cette personne qui n’était pas spécialement croyante à ma connaissance induit plein d’autres comportements chrétiens qui participent à la fidélité envers Dieu. – Définition de Fidélité : ( Fidélité = constance, respect de la parole donnée, rectitude à remplir ses engagements, qualité de celui qui ne varie pas. ). Cette définition du dictionnaire ne nous montre-t-elle pas combien nous avons à apprendre? Qui n’a pas de reproche à se faire dans le domaine de la fidélité et la droiture ? Soyons vrais avec nous-mêmes. C’est si facile d’oublier l’engagement pris, de négliger la parole donnée, de varier dans ses opinions au gré des circonstances, de changer d’avis lorsque nos intérêts sont menacés ou que notre réputation est en jeu. Et celui qui n’est pas constant dans ses voies devant les hommes, comment peut-il prétendre être constant devant Dieu?

En ce qui concerne le comportement qui consiste à rendre le portefeuille trouvé dans son intégralité, argents et papiers, La parole de Dieu, nous dit ceci de la part de l’Éternel en Luc 16.10- 13 et Luc 16.10-13 «Celui qui est fidèle dans les petites choses l’est aussi dans les grandes, et celui qui est malhonnête dans les petites choses l’est aussi dans les grandes. Si donc vous n’avez pas été fidèles dans les richesses injustes, qui vous confiera les biens véritables? Et si vous n’avez pas été fidèles dans ce qui est à autrui, qui vous donnera ce qui est à vous? Aucun serviteur ne peut servir deux maîtres, car ou il détestera le premier et aimera le second, ou il s’attachera au premier et méprisera le second. Vous ne pouvez pas servir Dieu et l’argent.»

La Parole de Dieu est explicite. Une autre personne déclara que si elle rendait le portefeuille dans son intégralité, elle avait peur que la police elle même ne garde pour elle la somme d’argent, à quoi il fut répondu qu’un constat était fait avec et par la police et que tout le contenu de la mallette était listé, en présence du déposant. D’autre part, à cette personne avait été répondu, par ailleurs, que dans de nombreux pays où sévit la corruption, la démarche intellectuelle était la même. Puisque les politiciens corrompus de ces pays, le disent et l’affirment ouvertement que s’ils ne volaient pas l’argent de leur pays, ce serait quelqu’un d’autre qui le ferait. Alors il faut qu’ils participent eux aussi au vol collectif de leurs pays déjà exsangue.

En réfléchissant de la sorte, ils consolident à leurs niveaux la corruption déjà existante et endémique. Ils consolident ce système sans fin. Où un corrompt dix, et dix mille, et mille dix milles, et dix milles cent milles, etc. Un système de corruption pyramidal se met en place jusqu’à corrompre l’individu dans sa maison, dans sa demeure, dans son corps et dans son esprit. C’est comme cela que la corruption rentre chez soi, la corruption qu’il y’a dans le monde par la convoitise. Il s’agit du même phénomène, que de dire à titre individuel, pour le portefeuille, que si je ne garde pas l’argent, c’est quelqu’un d’autre, que le propriétaire qui en profitera.

Il s’agit toujours d’un bien mal acquis. Certes, une échelle individuelle contre à l’échelle d’un pays pour le cas des politiciens corrompus pour ne prendre que leur exemple.

Une troisième personne dit quant à elle, qu’elle rendrait les papiers et garderait l’argent de peur que s’il venait à manquer de l’argent, on l’accuse du vol de celui-ci. Et qu’on le lui réclame.

Dans ce cas là, je dis qu’il s’agit de mauvaise foi. Et d’idées terre à terre pour justifier le vol et le mal. Ne fais pas à ton prochain ce qu tu ne veux pas que l’on te fasse. Car en vérité, tout le monde à la place de celui qui perdu son portefeuille aurait voulu le retrouver entièrement. Sans aucune soustraction. En vérité, Dieu nous invite à être un bon samaritain les uns pour les autres. Et ne pas avoir peur des conséquences pouvant découler du fait de faire du bien.

En vérité, faire le bien paie toujours, auprès de hommes, et avec certitude auprès de Dieu.

Quant à moi, je sais aujourd’hui, je dois absolument restituer le portefeuille trouvé, dusse t’il contenir des milliards.

Mais je reconnais aussi, que dans les cas où nous trouvons un tel portefeuille surtout avec des sommes considérables, nous faisons toujours face à un dilemme. Car notre mauvaise conscience, nous suggère de faire ce qui est mal, devant Dieu.

Au Nom de Jésus-Christ, nous devons vaincre ce type de pensées qui nous perdent.

La mission du juste, lorsque les fondements sont renversés, est de faire le bien, d’éviter et de vaincre les occasions de chutes en toutes circonstances. Car le malin n’attend que cela que nous chutions. Au Nom de Jésus-Christ, nous ne chuterons pas lorsque les fondements sont renversés et que l’évidence, les traditions, la politique, les obédiences, et l’instinct de survie qui nous pousse à agir contre les commandements de Dieu. Aimer son prochain comme soi même.

Marc 12.28-34 « Un des spécialistes de la loi, qui les avait entendus discuter, vit que Jésus avait bien répondu aux sadducéens. Il s’approcha et lui demanda: «Quel est le premier de tous les commandements?» Jésus répondit: «Voici le premier: Écoute, Israël, le Seigneur, notre Dieu, est l’unique Seigneur et tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta pensée et de toute ta force. Voici le deuxième: Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n’y a pas d’autre commandement plus grand que ceux-là.» Le spécialiste de la loi lui dit: «Bien, maître. Tu as dit avec vérité que Dieu est unique, qu’il n’y en a pas d’autre que lui et que l’aimer de tout son cœur, de toute son intelligence, [de toute son âme] et de toute sa force, et aimer son prochain comme soi-même, c’est plus que tous les holocaustes et tous les sacrifices.» Voyant qu’il avait répondu avec intelligence, Jésus lui dit: «Tu n’es pas loin du royaume de Dieu.» Personne n’osa plus lui poser de questions.»

La parabole du bon Samaritain, constitue en vérité, ce que tout homme doit faire vis à vis de son prochain lorsque les fondements sont renversés : Les Juifs et les Samaritains n’entretenait dans le cadre de la parabole aucune amitié, aucune relation, il n’y a avait que des interdits entre eux et le bon Samaritains n’a pas regardé ces interdits et a accompli, vis à vis du Juif, ce que Dieu veut qu’il accomplisse vis à vis de son prochain, il n’a pas regardé au fait que la victime des brigands, laissée pour morte était juive, il n’a pas regardé au fait qu’il était Samaritain pour secourir la victime. De même Jésus-Christ n’a pas regardé à sa Majesté et sa Gloire. Nous qui étions esclave du péché, de la mort et sous la malédiction. Dieu, le Père, Jésus-Christ, le Saint-Esprit est venu à notre aide et nous a délivrer de la mort, du péché et de la malédiction, en mettant un terme à l’Ancien Testament. Puisque le cosignataire était décédé sur la croix, (Jésus-Christ qui nous englobe tous, dans le corps du Christ crucifié et ressuscité ). À partir de là , Dieu à rédigé un Nouveau Testament. Un nouveau contrat dans lequel nous lui appartenons tous. En appartenant tous à Jésus-Christ, qui appartient à Dieu notre merveilleux Père.

De même, lorsque les doctrines des hommes et du malin cherchent à nous séparer, à nous opposer, nous qui sommes frères : L’esclavage, le nazisme, l’apartheid, les guerres, les guerres ethniques, les religions, les traditions, les dogmes et doctrines, nous opposent, lorsque les fondements sont renversés, nous devons revenir à la considération du prochain et faire ce qui est juste et bon devant Dieu. Par rapport à tout homme qui est notre prochain. Car Jésus-Christ Dit:

Mt 10.40-42 . »Celui qui vous reçoit me reçoit, et celui qui me reçoit, reçoit celui qui m’a envoyé. Celui qui reçoit un prophète en qualité de prophète recevra une récompense de prophète, et celui qui reçoit un juste en qualité de juste recevra une récompense de juste. Et quiconque donnera seulement un verre d’eau froide à l’un de ces petits parce qu’il est mon disciple, je vous le dis en vérité, il ne perdra point sa récompense. »

Dans un autre passage en ce qui concerne l’attitude du juste et du méchant, lorsque le fondements sont renversés ; Dieu Dit :

«Lorsque le Fils de l’homme viendra dans sa gloire, avec tous les anges, il s’assiéra sur le trône de sa gloire. Toutes les nations seront assemblées devant lui. Il séparera les uns d’avec les autres, comme le berger sépare les brebis d’avec les boucs; et il mettra les brebis à sa droite, et les boucs à sa gauche. Alors le roi dira à ceux qui seront à sa droite: Venez, vous qui êtes bénis de mon Père; prenez possession du royaume qui vous a été préparé dès la fondation du monde. Car j’ai eu faim, et vous m’avez donné à manger; j’ai eu soif, et vous m’avez donné à boire; j’étais étranger, et vous m’avez recueilli; j’étais nu, et vous m’avez vêtu; j’étais malade, et vous m’avez visité; j’étais en prison, et vous êtes venus vers moi. Les justes lui répondront: Seigneur, quand t’avons-nous vu avoir faim, et t’avons-nous donné à manger; ou avoir soif, et t’avons-nous donné à boire? Quand t’avons nous vu étranger, et t’avons-nous recueilli; ou nu, et t’avons-nous vêtu? Quand t’avons-nous vu malade, ou en prison, et sommes nous allés vers toi? Et le roi leur répondra: Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous avez fait ces choses à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous les avez faites. Ensuite il dira à ceux qui seront à sa gauche: Retirez-vous de moi, maudits; allez dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et pour ses anges. Car j’ai eu faim, et vous ne m’avez pas donné à manger; j’ai eu soif, et vous ne m’avez pas donné à boire; j’étais étranger, et vous ne m’avez pas recueilli; j’étais nu, et vous ne m’avez pas vêtu; j’étais malade et en prison, et vous ne m’avez pas visité. Ils répondront aussi: Seigneur, quand t’avons nous vu ayant faim, ou ayant soif, ou étranger, ou nu, ou malade, ou en prison, et ne t’avons-nous pas assisté? Et il leur répondra: Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous n’avez pas fait ces choses à l’un de ces plus petits, c’est à moi que vous ne les avez pas faites. Et ceux-ci iront au châtiment éternel, mais les justes à la vie éternelle. Au Nom de Jésus-Christ. Amen!»

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est JC2_edited3.jpg.

Copyright © All Rights Reserved to JCSR.Church & JCSR.FR

Suivez JCSR.church

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please reload

Please Wait
<< Change Language

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Nous utilisons des cookies pour offrir une fonctionnalité supérieure et pour améliorer votre expérience sur notre site Web. Découvrez comment nous utilisons les cookies et comment vous pouvez les contrôler dans notre politique de cookies. L’utilisation continue de ce site indique que vous acceptez cette politique.

Fermer